National Mental Health Service Provider

LGen (Ret’d) the Honourable Roméo A. Dallaire

O.C., C.M.M., G.O.Q, C.S.M., C.D., (retraité), sénateur

Président d’honneur

L’honorable Roméo Dallaire a mené une brillante carrière dans l’armée canadienne, où il a occupé le grade de lieutenant-général et a été nommé sous-ministre adjoint (ressources humaines). En 1994, le général Dallaire a commandé la Mission des Nations Unies pour l’assistance au Rwanda. Son livre J’ai serré la main du diable: la faillite de l’humanité au Rwanda, qui décrit ses expériences au Rwanda, a reçu en 2004 le Prix littéraire de la gouverneure générale pour un ouvrage de non-fiction et forme la trame d’un long métrage qui a été mis à l’affiche en 2007. Libéré en 2000 pour trouble de stress post-traumatique (TSPT), le sénateur Dallaire est auteur, conférencier et travailleur humanitaire; il a effectué des recherches sur la résolution de conflits et sur les enfants soldats à la Kennedy School of Government à l’Université Harvard. Le dernier ouvrage du général Dallaire, Ils se battent comme des soldats, ils meurent comme des enfants – Pour en finir avec le recours aux enfants soldats, décrit le phénomène des enfants soldats et propose des solutions pour l’éliminer.

Il a participé à la réforme du soutien offert à la nouvelle génération de vétérans, en particulier ceux qui sont victimes du TSPT. Le général Dallaire a été nommé au Sénat le 24 mars 2005 et il est le vice-président du Comité sénatorial permanent de la sécurité nationale et de la défense, en plus d’être le président du Sous-comité des anciens combattants. Avec l’évêque Desmond Tutu, il a été nommé au Comité consultatif du Secrétaire des Nations Unies sur la prévention du génocide au printemps 2006 et est attaché supérieur de recherches à l’Institut montréalais d’études sur le génocide et les droits de la personne, de l’Université Concordia. Il a été reçu officier de l’Ordre du Canada en 2002, a obtenu la Médaille Pearson pour la paix en 2005 et a été reçu grand officier de l’Ordre national du Québec en 2006. Il détient des doctorats honorifiques et est boursier (fellowships) de près de trois douzaines d’universités au Canada et aux États-Unis.