Honorer Ceux qui sont Tombés, Tendre la Main aux Blessés
S’inscrire aux ACTUALITÉS ÉLECTRONIQUES Donner

Notre histoire

Le 18 septembre 2006, l'auteur d'un attentat-suicide à  la bombe se déplaçant à  bicyclette a fait détonner une bombe à  30 km à  l'ouest de Kandahar. Cet incident a coûté la vie à  quatre soldats canadiens et blessé plusieurs autres personnes – y compris des civils et des enfants innocents. En plein milieu du carnage, trois ingénieurs militaires canadiens grièvement blessés reposent blessés et mourants. 

À travers le Canada, des équipes d'information ont été activées aux petites heures du matin pour annoncer la nouvelle aux familles des soldats canadiens. Une de ces équipes s'est rendue à  la maison de la famille du sapeur de 20 ans, Mike McTeague, ayant été déployé pour la première fois en mission outre-mer. Ses blessures étaient graves et menaçaient sa vie. Lui, de même que les autres soldats, ont été transportés d'urgence à  l'extérieur de l'Afghanistan et envoyés dans un hôpital à  Landstuhl, en Allemagne, où les soldats blessés ont reçu des soins médicaux de qualité exceptionnelle.  

De retour au Canada, la nouvelle est arrivée que Mike se trouvait dans un état critique et que l'on craignait réellement qu'il ne succombe à  ses blessures. Sean, le père de Mike, a été transporté d'urgence auprès de Mike accompagné par l'aumônier de l'unité de Mike, Padre Phil Ralph. Le jeune frère de Mike et l'officier de soutien, le capitaine Wayne Johnston, les ont rejoints le jour suivant. Wayne et Phil étaient bien connus de la famille, Wayne ayant servi avec Sean quelques années avant à  Fort York Armoury.  

Le voyage en Allemagne a été chargé d'émotions alors que l'inquiétude pour Mike et la famille de même que pour les autres soldats grandissait. Durant leur visite, Wayne et Sean ont été émus par le travail acharné du personnel médical dévoué, les soins remarquables fournis à  nos soldats et l'esprit des jeunes combattants qui reposaient blessés dans un lit d'hôpital. Cela dit, Wayne a eu tôt fait de réaliser que nos troupes avaient besoin « d'un petit plus du Canada » pour favoriser leur rétablissement. Ils ne disposaient guère d'effets personnels et d'articles électroniques pour passer le temps et, de ce fait, l'idée de combler les lacunes a rapidement reçu l'appui de tous concernés. De cette expérience est né Wounded Warriors Canada.

En 2006, le Fonds a été formellement incorporé au Fonds The Sapper Mike McTeague Wounded Warrior. Wounded Warriors Canada est redevable au premier travail exceptionnel et au dévouement du HLCol Don Gracey, qui a obtenu le financement initial et supervisé la constitution et l'établissement originaux du statut d'organisme caritatif du fonds. Aux membres du conseil fondateur, Wayne Johnston, Don Gracey et Sean McTeague se sont joints, au cours du premier mois, Phil Ralph et Doug West. L'intention originale du Fonds était d'aider tous les membres des Forces canadiennes blessés au cours d'une opération et d'améliorer le moral et le bien-être général des soldats blessés et leur famille.   L'énergie et la passion de Wayne ont permis d'assurer que l'envoi des colis surprises d'origine. Ces colis surprises ont été rapidement remplacés par le Padre's Comfort Fund (Fonds de bien-être du Padre) à  Landstuhl, qui, jusqu'en décembre 2013, soutenait directement les soldats et leur famille durant leur séjour en Allemagne.

Mike a connu une guérison miraculeuse et a retrouvé sa mobilité. Son séjour à  l'hôpital de Sunnybrook, au centre de réhabilitation très réputé St. John's Rehab Centre à  Toronto et sa thérapie continue ont joué un rôle important dans la guérison de Mike. Aujourd'hui, Mike est en voie de transition vers la prochaine étape de sa vie.   

Tout comme la santé de Mike qui n'a cessé de croître, le Fonds a fait de même. Depuis sa création en septembre 2006, il est devenu le bénéficiaire de l'empathie de la nation envers les soldats canadiens.    L'énorme élan de soutien de la part des Canadiens et des entreprises canadiennes a été remarquable. Wounded Warriors Canada est une réussite née d'une horrible tragédie qui continue de soutenir ceux qui sont dans le besoin.

Aujourd'hui, nous perpétuons l'héritage de soins et de compassion en tant qu'œuvre de charité pour les vétérans totalement indépendante et chef de file nationale mettant l'emphase sur la santé mentale.   Notre vaste éventail de programmes directs innovants, qui sera de plus de 1 000 000 $ en 2014, transforme la vie des vétérans et de leur famille. Ceci n'est possible que grâce à  la confiance bienveillante et au soutien des Canadiens et des entreprises canadiennes, nous permettant de poursuivre notre idéal :
« Rendre hommage à  ceux qui sont tombés, aider ceux qui sont encore vivants ».